Courtier crédit Immobilier : ces excellents dossiers qui ont les faveurs des banques

Courtier crédit Immobilier : ces excellents dossiers qui ont les faveurs des banques

Baisse des taux cet été !

Avec les courtier crédit immobilier, les banques accordent des taux d’emprunt exceptionnellement bas aux clients. Les primo-accédants d’une trentaine d’années et les hauts revenus. Même sans apport, certains peuvent obtenir un taux avantageux.

Avec leur constante baisse, les taux de crédit immobilier se rapprochent de leurs plus bas de fin 2016 grâce aux courtiers crédit immobilier. Pour les meilleurs profils, c’est déjà fait. De qui s’agit-il? De primo-accédants de moins de 35 ans avec des hauts niveaux de revenus.( supérieurs à 6000 euros par mois à deux) L’acquisition d’une résidence principale.

La grande différence !

Des chiffres bien inférieurs au taux moyen accordé par les banques, qui avoisine les 1,5%. de plus, les banques sont à la recherche de jeunes emprunteurs avec des revenus croissants car capter ce type de profils leur permet à la fois de rajeunir leur clientèle et rentabiliser les crédits qu’elles accordent à des taux très bas. La grande majorité des meilleurs profils justifie de revenus mensuels très élevés, comme vous pouvez le constater dans le tableau ci-dessous.

Avec ou sans apport ?

Pour la plupart d’entre eux, l’apport financier est également important mais certains emprunteurs ont réussi à obtenir des taux bien inférieurs à la moyenne même sans apport. Les banques financent ainsi la totalité du prix d’achat du logement. Elles peuvent même prendre en charge une partie des frais (de notaire ou la caution de logement). Concernant l’apport, les banques sont plus flexibles depuis le début de l’année. Ce n’est plus un critère déterminant. Les revenus élevés peuvent suffire car ils permettent aux banques de capter des ressources mais aussi d’envisager la souscription de produits d’épargne et de placements à court ou moyen termes.

Bref !

Avec de tels taux records, les emprunteurs peuvent espérer réaliser des économies loin d’être négligeables. Ainsi, le coût d’un crédit immobilier de 200.000 euros sur 20 ans a été divisé par cinq en six ans, passant d’environ 91.000 euros à un peu moins de 21.000 euros, soit 10% du montant du prêt (contre 45% en 2012). Emprunter 200.000 euros sur 20 ans coûte ainsi en moyenne 1037 euros par an, contre 4543 euros par an.

Pour demander conseil à un expert

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.