Imposition à la source

Imposition à la source

Comment bien choisir son taux d’imposition ?

Les Français ont jusqu’au samedi 15 septembre pour communiquer leur choix à l’administration fiscale en vue du prélèvement à la source.

Les contribuables ont jusqu'au samedi 15 septembre inclus pour choisir l'un des trois taux de prélèvement de l'impôt à la source qui sera appliqué à compter du 1er janvier 2019.
Les contribuables ont jusqu’au samedi 15 septembre pour choisir l’un des trois taux de prélèvement de l’imposition à la source qui sera appliqué à compter du 1er janvier 2019. (Sipa)
Partager sur :

Dans une semaine, il sera trop tard. Les contribuables ont jusqu’au samedi 15 septembre inclus pour choisir l’un des trois taux de prélèvement de l’impôt à la source qui sera appliqué à compter du 1er janvier 2019. Le premier est le taux personnalisé d’ imposition : c’est celui qui figure sur l’avis d’imposition de chaque français et qui sera appliqué en l’absence de toute démarche. Selon la DGFIP, 94% des déclarants l’ont conservé à ce jour. Les deux autres taux sont, d’une part, le taux « neutre », (appelé taux non personnalisé par les experts de Bercy), qui offre la possibilité de masquer le niveau réel de ses revenus, et, d’autre part, le taux individualisé, qui tient compte des disparités de salaire dans un couple. Après le 15, l’administration fiscale va transmettre aux employeurs les taux choisis aux entreprises. Celles-ci vont ensuite commencer ce que les experts de Bercy appellent la « préfiguration » du dispositif de prélèvement. Il sera encore possible de modifier son choix jusqu’à la fin du mois de novembre.…

Trois possibilités pour choisir son taux d’imposition.

Pour autant, le prélèvement à la source est favorable à la trésorerie des particuliers, selon Joseph Jochum. « Avec un paiement en temps réel, il n’y a plus besoin de faire de provision pour s’acquitter de l’impôt, l’année n + 1. Ce sera plus simple à gérer pour les particuliers. Sur impots.gouv.fr, chacun peut actualiser sa situation quand il y a une baisse de revenus, un départ à la retraite, etc., et ceci quasiment en temps réel. »

Sur impots.gouv.fr d’ici le 15 septembre, il est également possible de choisir entre trois taux d’imposition différents : un taux qui s’applique au foyer fiscal, un taux individualisé ou encore un taux fixe déterminé par le législateur.

« Les ménages ont intérêt à choisir un taux individualisé quand il existe une grosse différence de revenus, et donc d’imposition, entre les deux conjoints, estime Joseph Jochum. Quant à l’utilisation du barème fixé par le législateur, il permet de garder la confidentialité sur son taux réel d’imposition vis-à-vis de son employeur. Pour ceux qui seraient hésitants, qu’ils se rassurent : si le service dédié ferme au 15 septembre, il rouvrira en début d’année 2019. »

Tout savoir sur le prélèvement à la source :https://www.economie.gouv.fr/prelevement-a-la-source. Deux rubriques spécifiques sont consacrées aux particuliers employeurs et aux crédits d’impôts suite aux modifications annoncées le 7 septembre.

MARIE-PASCALE VINCENT

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.